ville de La Frette sur Seine
Dimanche 25 Juin 2017
   Nous Contacter Plan du site
    
  Notre ville

La Mairie
> Accueil  > Notre ville  > Histoire
 Le port     Pour imprimer le texte
 

L’activité du port fluvial est relatée depuis l’époque gallo-romaine. Un chemin conduisait de l’oppidum de Taverny au port de la Frette.

De ce port, on expédiait plâtres et vins provenant des villages voisins. L’activité était si prospère, qu’au 14e siècle, on demanda au port et au champ à "plastre" une contribution de 40 livres pour payer la rançon du Roi Jean Le Bon.

A certaines époques, il existait trois lieux d’embarquement sur les rives frettoises :
- l’un à l’emplacement actuel du square encore appelé de nos jours "Port aux Plâtres"
- l’autre à l’endroit de la Base des Sports Nautiques, a fonctionné jusqu’en 1920,
- le troisième, plus près de l’église, qui était probablement réservé aux expéditions de vin.

Les habitants du village qui n’étaient pas vignerons, vivaient des travaux du port, de la pêche, ou bien étaient employés d’octroi. En effet, toutes les embarcations passant devant l’Ile Epineuse (aujourd’hui disparue) devaient s’acquitter d’un droit de passage.
Enfin, l’entretien aux frais de la Commune, d’un chemin de halage, qui devait permettre le passage régulier de couples de chevaux tirant les péniches, procurait un travail permanent aux habitants du village.

Dès le moyen âge des liens forts s’étaient déjà tissés entre le fleuve et ses habitants puisque la petite église, édifiée entre le XIIème et le XIIIème siècle, avait été consacrée à Saint-Nicolas, patron des enfants, des écoliers et des marins, assurant ainsi leur protection.


>  Dans la même rubrique  <
Histoire récente  |  Les artistes  |  Le lilas  |  Evolution, habitat et économie locale  |  La vigne
 
 Conception & réalisation F.Ghisleri ©  Copyright - Ville de La Frette-sur-Seine - 2002/2015