ville de La Frette sur Seine
Dimanche 25 Juin 2017
   Nous Contacter Plan du site
    
  Notre ville

La Mairie
> Accueil  > Notre ville  > Edito  > Archives
 Edito de décembre 2006     Pour imprimer le texte
 

Dans le dernier numéro du "Courrier frettois", on pouvait trouver la présentation des commerçants du marché.

La Frette a encore la chance d’avoir un marché. Il en reste assez peu dans le Val d’Oise et nous devons tout faire pour le préserver et le dynamiser. Cette activité est, en effet, absolument essentielle et j’ai coutume de dire qu’une ville sans marché n’est pas une « vraie ville ». Cette affirmation vaut aussi pour un café, une maison de la presse, une boucherie, une boulangerie,…

Dans notre halle (dont la conception architecturale est parfois critiquée) les étals sont malheureusement trop peu nombreux et une partie de l’espace reste inoccupée. Plusieurs raisons expliquent cette situation. Parmi celles-ci, il y a un changement dans nos habitudes de consommation : nous avons un peu trop tendance à privilégier les grandes surfaces. C’est un phénomène général de civilisation que l’on peut toujours regretter.

En tout cas, la municipalité est très attentive au maintien des commerces de proximité. Elle incite les Frettois à les fréquenter et à les « faire vivre ».
Elle déplore, par ailleurs, le manque de « volontarisme » du concessionnaire du marché qui ne s’engage pas assez dans son développement. Car, notre marché dispose aussi de réels atouts. Au nombre de ceux-ci, il y a la bonne implantation dans le centre gare et de grandes possibilités de stationnement.

Le développement économique fait désormais partie des compétences de la Communauté de Communes du Parisis. Je souhaite que notre intercommunalité ne s’occupe pas seulement des grandes zones d’activité, mais qu’elle prenne, aussi, en charge les problèmes du commerce de proximité. Dans cette optique, la mise en place de ce que l’on appelle un « manager de centre ville » pourrait constituer une initiative opportune.

La fin de l’année approchant, je souhaite à chacune et à chacun d’entre vous de passer d’heureuses fêtes. J’exprime aussi le vœu que ces jours de fêtes soient partagés avec tous ceux qui sont seuls ou malades.
Bon Noël.

 

Maurice CHEVIGNY,

Maire de La Frette sur Seine,
Président de la Communauté de Communes du Parisis

 

>  Dans la même rubrique  <
Edito d’octobre 2006  |  En souvenir de Robert BETHUNE  |  Edito de juin 2006  |  Edito d’avril 2006  |  Edito de février 2006
 
 Conception & réalisation F.Ghisleri ©  Copyright - Ville de La Frette-sur-Seine - 2002/2015