ville de La Frette sur Seine
Mardi 22 Août 2017
   Nous Contacter Plan du site
    
  Notre ville

La Mairie
> Accueil  > Notre ville  > Edito  > Archives
 Conclusions sur le débat public     Pour imprimer le texte
 

La commune de La Frette est la plus touchée par toutes les nuisances générées par la station de Seine aval. Nous avons donc participé et suivi avec intérêt le déroulement du débat public.
Ce débat public n’a certainement pas été inutile, mais nous restons sur notre faim et nous sommes dubitatifs sur les résultats.

A nos yeux, le débat a été biaisé car on s’est retrouvé « enfermé » dans un cadre préétabli. En effet, on a voulu nous consulter sur de grands objectifs, d’ailleurs, consensuels : reconquête de la Seine, zéro nuisance, réduction du périmètre de la station, … et sur, je dirai, « l’habillage » des futures installations.
Mais nous, nous voulions traiter du fond du problème posé par l’importance des volumes traités, le gigantisme de Seine aval et la réorientation de la politique d’assainissement en Île de France.

Aujourd’hui, nous ne pouvons évidemment pas donner un chèque en blanc au maître d’ouvrage car nous n’avons pas été saisis d’un projet finalisé. De ce fait, nous ne disposons pas de la visibilité et des garanties qui sont, pour nous, indispensables.

Nous ferons donc preuve de la plus grande vigilance sur la poursuite du processus de refonte.

Le Conseil Municipal de La Frette a adopté, à l’unanimité, le 13 décembre, une motion dont les principaux points sont les suivants :
- La poursuite de la déconcentration de l’assainissement en Île de France et la réduction des volumes traités à Seine aval en deçà des 1 500 000 millions de m3 / jour prévus par le « Scénario C » à l’horizon 2015,

- Une forte implication de l’Etat dans la recherche de nouveaux lieux d’implantation d’unités de traitement ou de possibilités d’extension des unités existantes,

- La suppression des nuisances olfactives et sonores dans les plus brefs délais et sans attendre la fin de la refonte qui constitue une perspective lointaine,

- L’association des communes riveraines au suivi des projets et des travaux pour limiter le plus possible les gênes occasionnées,

- La réalisation d’une véritable étude sanitaire,

- Le refus de toute incinération des boues sur le site de « Seine aval »,

- Enfin, la modification de la gouvernance du SIAAP pour assurer une représentation des élus du Val d’Oise au sein de ses instances dirigeantes.

Nous avons enregistré certaines avancées (sur une étude sanitaire, sur l’association des élus et des associations, sur la non-incinération des boues sur le site, …). Mais il reste, encore une fois, le problème central de la taille de la station : la réduction des volumes traités.

 

Maurice CHEVIGNY,
Maire de La Frette sur Seine

 

>  Dans la même rubrique  <
Un environnement à sauvegarder  |  Un mandat de continuité et de consolidation
 
 Conception & réalisation F.Ghisleri ©  Copyright - Ville de La Frette-sur-Seine - 2002/2015