ville de La Frette sur Seine
Dimanche 20 Août 2017
   Nous Contacter Plan du site
    
  Notre ville

La Mairie
> Accueil  > Notre ville  > Edito  > Archives
 Edito de Juin 2009     Pour imprimer le texte
 

Lors de la dernière séance du Conseil Municipal, j’ai indiqué que le Conseil Général du Val d’Oise envisageait, à nouveau, de modifier la "sectorisation" des collèges dans le Parisis, à l’horizon 2011-2012.

Dans ce projet, les élèves de l’école Calmette et Guérin resteraient à Louis Hayet tandis que ceux d’Aristide Briand iraient au collège Camille Claudel de Montigny-lès-Cormeilles. Ce dernier collège a déjà accueilli les jeunes frettois voici quelques années et il vient de faire l’objet d’une importante rénovation.

Le changement projeté s’explique par la saturation du collège de Cormeilles et par la forte urbanisation de la zone des Bois Rochefort.

La municipalité à, cependant, fait part de ses plus expresses réserves sur la démarche suivie. Elle a rappelé les engagements de pérennité pris dans le passé. Elle considère aussi que nos collégiens ne doivent pas servir périodiquement de "variable d’ajustement" dans la politique scolaire du département. D’ici quelques années, Camille Claudel ne risque-t-il pas, lui aussi, d’être surchargé ?

Avant que toute décision ne soit prise, j’ai demandé qu’une concertation soit menée avec les associations de parents d’élèves.
Pour se faire, une réunion sera organisée, en Mairie, à la rentrée avec les responsbles du conseil Général et de l’Education Nationale.

Sur un autre plan, je voulais mettre l’accanet sur la concrétisation de plusieurs engagements de notre programme électoral :

- La collecte des déchet verts qui rencontre un très grand succès,
- La livraison des 7 logements de l’Ermitage Saint-Nicolas, inauguré officiellement le 26 Juin,
- La relance des activités proposées aux seniors,
- Le démarrage de la réhabilitation de la salle Albert Marquet dans le cadre du Contrat Régional,
- Le lancement des travaux de réfection de voirie et de trottoirs pour un montant de 250 000 €.

Et puis, comment ne pas citer la non-augmentation des taux des impôts locaux alors que tant de communes ont procédés à des hausses souvent substantielles et se trouvent confrontées à de sérieuses difficultés financières.

Il me reste à vous souhaiter de bonnes vacances, mais d’ici là j’espère vous retrouver, nombreux, sur les Bords de Seine, à l’occasion de la Fête de la Musique et du 14 Juillet.

 

Maurice Chevigny
Maire de La Frette-sur-Seine
Président de la Communauté
de Communes du Parisis

 

>  Dans la même rubrique  <
Des réformes en débat  |  Une rentrée dynamique !  |  Des engagements respectés  |  2009 sous le signe de la solidarité
 
 Conception & réalisation F.Ghisleri ©  Copyright - Ville de La Frette-sur-Seine - 2002/2015