ville de La Frette sur Seine
Dimanche 25 Juin 2017
   Nous Contacter Plan du site
    
  Notre ville

La Mairie
> Accueil  > Notre ville  > Edito  > Archives
 Un projet inacceptable pour le Parisis     Pour imprimer le texte
  Edito de Juin 2011
 

Un projet inacceptable pour le Parisis

Dans le cadre de la réforme territoriale (loi du 16 décembre 2010), le préfet du Val-d’Oise a présenté, le 28 mars, son schéma départemental de coopération intercommunale.
Comme nous le redoutions, ce projet prévoit la mise en place d’une vaste communauté d’agglomération de 268 000 habitants. Elle regrouperait « le Parisis », « Val et Forêt » et quatre villes actuellement isolées : Taverny, Bessancourt, Franconville et Sannois, soit seize villes, au total !
Les six communes du Parisis sont totalement opposées à une superstructure qui serait difficilement gérable et irait à l’encontre de la nécessaire proximité avec les administrés.
Dans un tel projet, la représentation de La Frette se trouverait d’ailleurs réduite à la portion congrue.
Comme je l’ai déclaré à plusieurs reprises l’intercommunalité ne peut être fondée que sur un véritable projet de territoire. Elle doit être librement consentie, et non subie.
Je ne veux donc pas croire que l’Etat nous obligera à accepter ce que nous ne voulons pas. Le principe de la libre administration des collectivités territoriales ne figure-t-il pas dans notre constitution ?
Je vais demander au conseil municipal d’émettre un avis défavorable sur le projet préfectoral, tout en présentant une proposition alternative avec la possible intégration des trois seules villes de Franconville, Taverny et Bessancourt.

Autre sujet de préoccupation : la fermeture d’une classe de l’école maternelle Aristide Briand. La municipalité et les parents d’élèves s’opposent à cette décision prise par l’inspection d’académie parce que nos effectifs sont inférieurs de seulement quelques unités. Ce n’est pas opportun compte tenu du développement prochain de notre parc de logements.
Une bonne nouvelle tout de même : nous venons d’obtenir du conseil général le maintien, pour la prochaine rentrée scolaire, du transport pour le collège Camille Claudel.

Que vous partiez en vacances ou pas, et avec un peu d’anticipation, il me reste à vous souhaiter à tous un excellent été.

 

Maurice CHEVIGNY
Maire de La Frette-sur-Seine,
Vice-président de la Communauté d’agglomération du Parisis

 

>  Dans la même rubrique  <
Préparer l’avenir  |  Une rentrée dynamique  |  Intercommunalité et proximité  |  Edito février 2011
 
 Conception & réalisation F.Ghisleri ©  Copyright - Ville de La Frette-sur-Seine - 2002/2015